Présentation

  • : Le seul blog officiel d'Aurora Viper
  • Le seul blog officiel d'Aurora Viper
  • : Bienvenue sur le blog officiel d'Aurora Viper !

Profil

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Mardi 19 octobre 2 19 /10 /Oct 13:22

Bonjour !



aurora viper hotvideonews1photo : Hot Video
 

Comme vous le savez, en septembre dernier a été publié dans le magazine Hot Video un sujet sur moi, avec des photos et une longue interview. J'avais réalisé celle-ci avec François Brummel en avril dernier et nous avions parlé pendant plus d'une heure et demi ensemble. En résultait un long texte de base, qui a beaucoup été coupé pour tenir en six pages.

Le magazine n'est plus en vente actuellement, il reste la possibilité de le commander mais je ne pense pas nuire à leurs ventes en publiant ceci :

 

 

Quelques réponses bonus non publiées ou tronquées :

 

 

Q :À travers ta démarche d'actrice, tu recherches plutôt la performance sexuelle ou le plaisir, ou les deux?

 
R : J'expérimente déjà pas mal de choses hors caméra. Ma démarche d'actrice n'est pas dans la performance mais dans la représentation du sexe. Je suis dans une optique de création, l'important est qu'à la fin il y ait quelque chose à montrer, à regarder. C'est pour ça que j'aime m'impliquer dans chacun de mes tournages et que j'essaye d'apporte quelque-chose de nouveau dans chaque scène, ne serait-ce qu'un petit élément visuel.
Quant au plaisir, il est vraiment très rare que je n'en prenne pas, au moins physiquement, sur un tournage. Ce n'est pas le but principal mais c'est une sacrée motivation !

 


Q : Qu¹est-ce qui te plaît dans les films de Pierre Moro ?

R : C'est plus ou moins le seul en France à vraiment se revendiquer de la pornographie, pas à travers un scenario mais directement dans l'image. Il montre le sale et le grotesque du sexe. C'est d'ailleurs pour ça que j'apprécie tes critiques trash et absurdes de ses films.
Seulement, à part Lou Charmelle et quelques débutantes il met toujours en scène les même catégories de gens et j'aimerais bien voir parfois des protagonistes avec 30 ans et 30 kilos en moins pour m'y reconnaître un peu.

 


 Q : Tu apprécie l'aspect subversif de la vraie "pornograhie" (comme celle que réalise Pierre Moro), qu'est-ce qui pourrait subversif selon toi, à l'heure actuelle dans le marché du porno où beaucoup de choses semblent avoir été
explorées?

R:Pour moi, la vraie pornographie ne passe pas forcément par l'industrie du film pour adulte. La pornographie, c'est montrer l'immontrable. Or le sexe c'est quelque-chose d'assez commun aujourd'hui, on en voit partout, c'est un sujet à la mode dans les magazines, ça n'a plus rien de subversif. D'ailleurs la catégorisation X ne veut pas dire grand-chose telle qu'elle est appliquée : est-ce qu'une bande d'amis qui parlent de leurs vies amoureuses choque plus qu'une fille qui se fait arracher la machoire dans un piège à loup, une transexuelle à qui on crève les yeux ou un couple qui s'entre-dévore dans un hôtel ? Pourtant les trois derniers ne proviennent pas du X mais de Cannes et du Box Office.
Dès qu'on en vient au sexe, le concept de fiction s'envole. Une actrice porno est considérée pour beaucoup comme une prostituée, une scène de sexe comme de la vidéo-réalité. Et cette tendance gagne du terrain avec les sex-tapes et le porno pseudo-“amateur”.
Pour qu'aujourd'hui on puisse refaire quelque-chose de subversif il faudrait réintégrer et revendiquer ce principe de fiction et la frontière de la caméra. Tant que l'on considèrera les films porno comme des objets commerciaux de plaisir immédiat et gratuit et que l'on niera la mise en scène, ils resteront consensuels. Les films traditionnels sont actuellement beaucoup plus subversifs car ce sont des oeuvres culturelles, la violence des images est légitimée par la création.
J'ai presque l'impression que le cinéma traditionnel a récupéré ce rôle au porno. Et que parler d'industrie pornographique ne signifie plus grand-chose. On a plutôt une industrie du loisir pour adulte maintenant.

Ce qui est peu exploré, c'est le réalisme au sens de la justification scénaristique complexe. Dans ce sens, Salieri exploite des situations de tension entre ses personnages qui aboutissent à des perversions. J'avais aussi beaucoup aimé le film Layout (Hard) où même si tout le monde baise avec tout le monde, il y a à chaque scène une ambiance différente dûe aux relations entre les personnages impliqués.


 

Q : Es-tu fétichiste des chaussures et des pieds ? Aimes-tu lécher ou te faire lécher les pieds et les orteils ?


R : J'aime beaucoup mes pieds et il m'arrive des fois d'en faire usage pour masturber mon partenaire car je trouve ce contact vraiment très agréable. J'aime que l'on touche mes pieds, par contre je ne suis pas fan de léchouilles, sur les pieds ou ailleurs. 

aurora viper hotvideonews2

Voilà donc un peu plus d'informations sur moi dont je vous invite à faire bon usage ! Si vous avez lu l'interview d'origine, elles vous intéresseront sûrement car c'est un bon complément.

 

J'espère vous retrouver très bientôt !

Aurora Viper.

Par Aurora Viper
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés